#

                                                                           


                                                                              

Orelsan

Orelsan (alias Aurélien) est un rappeur français, il est originaire d'Alençon (Orne).

En 2008, les chansons "Saint-Valentin" et "Changement" lui ont permis de se faire connaitre sur internet.

Son premier album "Perdu d''avance" sorti en 2009.
La chanson "Sale pute" (chanson non présente sur son album "Perdu d'avance") le plaça au coeur d'une polémique en 2009 ,lorsque le monde politique et associatif féminin, dénonçaient une incitation à la violence envers les femmes...

Son deuxième album appelé "Le chant des sirènes" est sorti le 26 septembre 2011. C'est un véritable succès pour Orelsan, qui à travers cet album, a fait oublié la polémique de 2009.

Il reçoit la "victoire du meilleur album de musiques urbaines de l'année" et la "victoire de la révélation au public de l'année " lors de la cérémonie des Victoires de la Musique 2012.

Q : Beaucoup te compare au Eminem français, est-ce que cela te dérange ou est-ce que cela te flatte ?
R : Je prends cela comme un compliment car Eminem est l'un des meilleurs rappeur américain et un des meilleurs rappeurs tout court d'ailleurs. C'est un rappeur que j'ai beaucoup écouté (les deux premiers albums), et je suis content, je trouve que c'est plutôt une bonne comparaison. Après cela dépend comment cela est employé. Si c'est employé dans le sens "il a copié", alors là non ce n'est pas vrai! C'est une influence parmis 10 000!

Q : As-tu déjà vu des concerts d'Eminem ?
R : Je l'ai déjà vu en DVD, mais je ne l'ai jamais vu en vrai. J'aime beaucoup Eminem, surtout ces trois premiers albums.

Q : En 2009, il y a eu une très grosse polémique. Certains festivals t'ont déprogrammé, mais pas Bourges. Est-ce que cette polémique t'a aidé à te faire connaitre et est ce que tu penses qu'un certain public t'a découvert à ce moment là ?
R : Déjà, je suis super content de jouer à Bourges aujourd'hui car le fait que Daniel Colling m'est maintenu (malgré les subventions de retirées et les pressions ...) en 2009 a été vraiment capital pour ma carrière. Ensuite, à partir du moment où cette polémique était diffusée dans les journaux, c'est sur que cela m'a donné une certaine notoriété, mais pour moi c'était de la mauvaise pub. Donc si c'était à refaire, bien sur que non ...
Maintenant, le deuxième album marche bien, il y a eu un bon accueil. Je n'ai pas envi d'être connu pour la polémique. Maitenant c'est une chose qui est derrière moi, et on m'en parle de moins en moins. Tout ce qui m'intéresse c'est faire de la musique.

Q : Est-ce que la polémique à joué au moment de l'écriture de ton album ?
R : Non, déjà parce que la chanson de la polémique était une vieille chanson, une chanson qui n'était même pas dans mon premier album. C'est quelque chose qui fait partie de ma vie et vu que c'est moi qui écrit mes textes, forcément ça a dû m'influencer quelque part... Je fais en sorte que cela m'influence le moins possible sans que cela soit un tabou non plus. Pour moi le plus dur c'est de ne pas faire de la provocation de mauvais gout, c'est plutôt la où j'essaye de me retenir.

Q : On est dans un contexte politique particulier (entre deux tours de la présidentielle) et apparemment tu as voté pour la première fois la semaine dernière?
R : Oui! J'ai été voté car j'estime qu'il y a certains extrêmes à éviter. Je vais plutôt voter "contre"... tout en limitant certaines choses.

Q : Musicalement, tu t'inspires de qui ?
R : Tout m'inspire un petit peu, cela dépend des morceaux. Déjà, j'ai des gouts assez large, je pense que la musique est faite pour prendre ce qu'on aime bien et rejeter ce qu'on aime pas. Le rap c'est une musique de mélange, du coup j'essaye de faire un album avec beaucoup d'influences différentes tout en restant dans le rap. Je peux mélanger dans le meme morceau de l'electro, du métal, et du rap, et faire mon propre mix. J'ai beaucoup d'amour pour le rap des années 80 et 90.

Q : Vous êtes très proche de vos fans via les réseaux sociaux (Facebook et Twitter), pour quelles raisons ?
R : C'est naturel en fait. J'ai percé comme cela, grâce à Myspace, en parlant avec les gens, en mettant des vidéos en ligne, donc c'est vraiment naturel.

Q : Dans quel état d'esprit as-tu abordé l'écriture de ton deuxième album ?
R : Le premier album racontait mes 15-25 ans, et en arrivant sur le deuxième album, j'avais quoi? une polémique et une tournée ... donc pas grand chose à raconter. J'ai eu un peu de mal à trouver la bonne ligne directrice. Dans mon deuxième album, il y a beaucoup de fictions, beaucoup de chansons qui ne parlent pas de moi.

Q : As-tu une préparation particulière pour les 23 dates prévues cette été ?
R : Tout est préparé ! En général on joue 1h - 1h15 maximum sur les festivals, le vrai concert dure 1h30 - 1h40. Et en fonction du plateau avec qui je joue, j'ai un jeu de trois morceaux qui peut changer. C'est une question de feeling aussi ! Niveau préparation physique, je fais en sorte de ne pas boire avant le concert (rire) .

Q : Quelles sont tes activités favorites en dehors de la musique ?
R : J'aime bien les jeux vidéos, je lis pas mal de bandes dessinées, je regarde des films, la vie normale! Internet aussi, je suis beaucoup devant mon ordinateur mine de rien !


* Propos recueillis lors la conférence de presse du 26/04/2012.


Autres interviews
#
Imany
#
Camille
#
The Do